Vous vous êtes déjà posé la question « Mais pourquoi partons-nous à la chasse aux œufs de Pâques? ». Nous, ça nous a titillé, et  nous avons fait des petites recherches et avons rédigé une petite synthèse sur l’origine de ce jeu et sur les petites recettes sucrées de Pâques en Europe de l’Ouest.

D’où vient le jeu de la chasse aux oeufs ?

Origine

Les Perses, les Egyptiens et plus tard les Romains s’offraient déjà des œufs décorés pour fêter le début du printemps et le réveil de la nature. Mais savez-vous qu’au XVe siècle, les catholiques n’avaient pas le droit de consommer d’œufs durant le Carême, période de jeûne avant la semaine sainte. Les œufs pondus durant la période et qui avaient été mis de côté, étaient alors décorés pour être donnés ou vendus lors de la fête de Pâques.


Un jeu familial

Aux États Unis, en France et en Belgique, le jeu de la chasse aux œufs de Pâques est une tradition vivace. Le jeu consiste à cacher des œufs colorés en chocolat dans le jardin et à donner à l’enfant un petit panier pour garder les friandises trouvées, qu’il pourra déguster tout au long de la semaine. C’est l’occasion idéale de profiter de l’extérieur ensoleillé après un long hiver pluvieux. Les familles n’ayant pas de jardin organisent souvent une fête de la chasse aux œufs dans les parcs publics avec leurs amis et leurs proches.

En Italie, en Espagne, et au Portugal ce jeu est peu connu mais commence à gagner en popularité. Fortement influencés aussi par le christianisme, ces pays ont tout de même gardé quelques traditions païennes qui se retrouvent dans la gastronomie. 


Une fête et des recettes

La fête de la chasse aux œufs est une occasion de déguster des douceurs de Pâques. Les boulangeries et les cuisines des familles regorgent de desserts de Pâques lors de la semaine sainte. On vous propose de découvrir les délices sucrés consommés en Europe occidentale à cette époque de l’année.


En Italie 

En Italie à Pâques, on mange aussi l’œuf en chocolat et des gâteaux typiques :

Le plus connu est la Colombe de Pâques. 

Ce dessert proche du panettone est une référence à l’oiseau de la paix qui dans la bible amena à Noé une branche d’olivier pour lui signifier que le niveau de l’eau avait baissé après le déluge et qu’une terre avec de la verdure était proche. Encore un symbole de renaissance ! 


En Sicile, on déguste la tresse de Pâques.

Ce dessert est une brioche tressée et enroulée pour former une couronne. Une fois qu’on a posé en son centre des œufs en chocolat ou en sucre (traditionnellement on y insère des œufs durs), le gâteau ressemble à un nid d’oiseau. Une véritable ode au printemps !


Au Portugal

Au Portugal, traditionnellement à Pâques, après les rites religieux messes et les processions qui passent de maison en maison, les invités mangent ce que les propriétaires de chaque maison ont mis à disposition sur la table à offrir au prêtre et à ceux qui l’accompagnent : 

Pot d'amandes de Pâques du Portugal avec fleur d'amandiers
Amande de Pâques du Moncorvo

Des amandes de Pâques.

Un classique des fêtes pascales au Portugal avec les amandes au sucre de Moncorvo reconnues IGP (origine géographique protégé).  Le fruit sec est recouvert de couches successives de sucre blanc qui finissent par avoir des petits picots. Il existe des variétés de couleurs brunes, noires parfois au chocolat.

Les dragées au cœur d’amende plus classiques, très colorées et parfois parfumées sont connues et consommées dans tout le pays.

Dragées aux amandes (photo Mário João – Expresso)

Des gâteaux de Pâques 

Le plus connu étant le Folar de Páscoa, une sorte de pain doux au lait et au miel garni d’œufs durs avec leurs coques. D’autres versions existent avec ou sans oeufs durs, sucrées ou salées.



En Espagne

À Pâques en Espagne, la semaine sainte bat son plein avec divers rituels chrétiens et l’on déguste aussi l’œuf en chocolat qui contient souvent un petit cadeau pour les enfants. Cette idée d’ajouter un cadeau dans l’œuf a d’ailleurs conquis les autres pays européens.

Mona de Pascua

Ce dessert est une brioche avec un œuf dur inséré dessus qui ressemble au Folar de Páscoa portugais et au Treccia de Pasqua italien.


Les beignets.

Typiques de la péninsule espagnole et du sud de la France, les desserts frits à l’huile sont légion lors des fêtes de Pâques tout le long du mois d’Avril et jusqu’aux différents Carnavals. Tout un festival de friture avec : les Bugnes du Sud-Ouest français, les Gañotes de Ubrique, les Pestiños d’Andalousie au sherry et à l’anis, les Buñuelos de viento, les Borrachuelo de Malaga, les Panquemado de Valence, les Roscos fritos, et les Torrijas…


En France

En France à Pâques on offre des œufs, des poules, des cloches, des lapins en chocolat mais nous avons aussi des douceurs venant de nos régions !

Les fritures chocolatées de Pâques

Rien à voir avec l’huile frite, il s’agit de petits chocolats en forme de poissons, crustacés et coquillages dans un petit sachet. C’est un cadeau classique de Pâques qui rappelle l’abondance de la pêche miraculeuse racontée dans la Bible et permettait autrefois de rompre le Carême avec des petites douceurs.

Fritures de l’Atelier du Chocolat

Des brioches de Pâques

En Vendée on consomme la gâche ou galette pacaude nature ou parfumée et en Corse la Campanile (Cacavellu), une délicieuse brioche pascale à l’anis, elle aussi décorée d’oeufs durs insérés au dessus. En Corse elle est traditionnellement consommés lors de la merendella, le grand pique-nique du lundi de Pâques.

Le campanile
Campanile (source Mes Petites Fantaisies)
La Fouace et La Cornue

En Rouergue on célèbre la Fouace, une brioche moelleuse à la fleur d’oranger, très consommée à Pâques. En Limousin et en Aveyron on mange aussi une version de la Fouace ou Fouasse. La Cornue est également une brioche pascale autrefois très consommée dans le Limousin dont la forme en tripode est un symbole païen de fertilité masculine, de nos jours l’église l’associe au triangle de la Sainte Trinité.



Des biscuits de Pâques

L’Osterlammele

En Alsace et en Lorraine on se régale des biscuits aux œufs en forme d’agneau qui sont traditionnellement confectionnés grâce à un moule en terre cuite : l’Osterlammele ou lamala !

Osterlammele et ses moules en terre cuites.
Le suisse

Dans la Drôme, on déguste le Suisse avec ses yeux en grains de café, un biscuit sablé à la fleur d’oranger en forme de garde suisse, soldat protégeant le pape. Cette création d’un pâtissier local rend hommage depuis 200 ans à la mort de Pie VI le 29 août 1799.


La couve

En Provence c’est la Couve qui est à l’honneur avec sa pâte sablée qui est moulée pour représenter un nid de poule encore largement consommée à Crest.


La cornuelle

En Charente, on retrouve la Cornuelle, ce biscuit saupoudré de grains d’anis existait avant l’air chrétienne où le rectangle était un symbole féminin de fécondité. Au Moyen Âge, l’église fait du triangle l’incarnation de la sainte Trinité pour effacer la symbolique du féminin source de vie.

La cornuelle


Bon jeu et bon appétit !


Nos produits de Pâques

Nous avons imaginé pour vous des produits personnalisés au nom de l’enfant à lui offrir pour une petite fête de la chasse aux oeufs inoubliable.